Fort de Koné

220 FCFP 1,84 €

Onglets

Description

Premier d’une nouvelle série dédiée au patrimoine militaire bâti de Nouvelle-Calédonie, ce timbre de 220 F reproduit plusieurs vues du fort de Koné. Ce poste militaire fut construit au lendemain de l’insurrection kanak, sur décision du gouverneur Orly, à l’instar de dix-sept autres bâtiments fortifiés édifiés en même temps sur la Grande Terre et destinés à protéger les grands centres de colonisation. Les travaux du fort, initiés fin 1878, furent achevés en 1882.

Le modèle de poste adopté consistait en un blockhaus en maçonnerie surmonté d’un étage en bois, le tout muni d’une couverture en tôles. Divers aménagements annexes étaient également prévus selon les sites : locaux d’hébergement, locaux d’intendance (cantine, cuisine, boulangerie…), caisses à eau, infirmerie, écuries, poste de police, prison, tandis qu’un mur d’enceinte, en rondins, en pierre ou un parapet en terre, ainsi qu’une poudrière en maçonnerie complétaient l’ensemble.

Un effectif de trente-six soldats, quatre sous-officiers et deux officiers fut alloué à ce poste militaire de l’Intérieur qui demeura en activité jusqu’en 1887. Une fois le calme revenu sur le territoire, le fort de Koné fut désaffecté, et les locaux furent octroyés à la gendarmerie. Sur les dix-sept forts datant du XIXe siècle, seuls ceux de Koné, Bourail et Canala, occupés par la gendarmerie nationale, demeurent aujourd’hui en assez bon état ; les autres ayant disparu ou ayant été laissés à l’abandon.

Fonctionnalités
Technique d'impression: 
Auteurs: 
Thématique: 
Numéro Yvert et Tellier: 
1053
Matière: 
Tirage: 
120000
Date d’émission: 
03/10/2008
Format: 
31 × 80 × 0 mm
Catégorie: 
Nb de TP par planche: 
10
Imprimeur: 
Nb de TP par Enveloppe Premier Jour: 
1